Tout avaler

Mariée à un jeune homme d’affaires issu d’une famille bourgeoise, Hunter s’accroche. Cette ancienne vendeuse timide, mal dans ses baskets, qui manque clairement de confiance en elle s’accroche pour ne décevoir personne. Elle concocte de bons petits plats à son mari et tente de trouver des sujets de conversation le soir venu pour sauver leur couple, essaie difficilement d’incarner la bru idéale pour ses beaux-parents, ne dit à personne à quel point elle s’ennuie, à quel point elle manque de l’essentiel dans cette luxueuse villa dans laquelle elle (sur)vit. Les faux-semblants ont entièrement envahi sa vie. Et quand on gratte un peu le vernis, on se rend vite compte que ce mari qui a tout pour plaire n’a jamais eu le moindre sentiment pour elle, que sa belle-famille ne lui laissera aucune chance quoiqu’elle fasse, que jamais les personnes qui l’entourent ne la respecteront.

Pour tromper l’ennui et oublier momentanément la tristesse qui l’envahit, Hunter se lance un défi qui lui procure enfin un peu d’adrénaline : avaler une bille. Cette « expérience » se déroule si bien que, le lendemain, c’est une épingle qu’elle avale à son tour. S’en suivent tout un tas d’autres petits objets qui finiront bientôt par la tuer à petit feu. Jusqu’au jour où une échographie révèle au grand jour cette maladie et fait exploser tout à coup l’illusion sur laquelle repose toute sa vie…

Hunter (Haley Bennett)

Hunter (Haley Bennett)

Aucun autre film ne ressemble à Swallow, de Carlo Mirabella-Davis. Et pour cause : ce film met en lumière la maladie de Pica, cette pathologie qui contraint les malades à manger tout ce qui ne se mange pas, de la terre aux pièces de monnaie, nécessitant une prise en charge psychiatrique. Le personnage d’Hunter, finement incarné par l’actrice Haley Bennett, semble plus fragile qu’un oisillon tombé du nid. La voir s’infliger pareilles souffrances uniquement pour tenter de se sentir en vie est un crève-cœur (et un crève-estomac par la même occasion) La réussite de ce film repose entièrement sur l’hypersensibilité de cette grande actrice. Dérangeant, à tous points de vue. 

 Tout avaler dans S'ouvrir à l'art, c'est s'ouvrir à l'autre... 5852884-226x300

Bande-annonce : http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19586265&cfilm=264594.html

À propos de liexie

@LIEXIE10

Voir tous les articles de liexie

Les commentaires sont fermés.

Alexandre25 |
Artibetain |
手錶art |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Slchemins
| Tussen
| Hgjghjeaa