Colosse au cœur d’argile

Dans son corps de ferme niché au cœur de la Normandie, Joseph Lecerf, la soixantaine bien tassée, s’occupe comme il le peut. Sa femme Marie-France est décédée depuis plusieurs années maintenant et il vient de vendre ses bêtes, mettant ainsi une croix sur sa vie de paysan. Alors sa dernière occupation, c’est de fabriquer un joli berceau pour sa future petite-fille. Son fils Emmanuel, qui vit de l’autre côté de l’Atlantique, va en effet être papa. Lui et son conjoint ont fait appel à une mère porteuse pour réaliser cet espoir nourri durant toutes ces années. 

Joseph est en train de finaliser le berceau de l’enfant quand, tout à coup, sa fille Aude lui apprend au téléphone qu’Emmanuel se trouvait à bord d’un avion qui vient de se crasher. Avec son conjoint. Joseph, en bon colosse, ne s’effondre pas sur le coup. Il doit conduire jusqu’à l’aéroport pour entendre un verdict qu’il estime déjà sans appel. Oui, son fils est mort, et son conjoint aussi, dans cet avion. Il y a autour de lui les proches qui, hagards, ne comprennent pas ce qu’il se passe. Il y a ceux qui vocifèrent pour trouver un coupable. Ceux encore qui se lancent dans une bataille pour faire toute la lumière sur cet accident, qui n’en est peut-être pas un, après tout. Et il y a Joseph. Qui trouve tout à coup une raison d’être à cette horreur : la petite. Celle qui était attendue comme le messie par son fils. Il la retrouvera, l’élèvera pour qu’elle ne manque de rien et l’aimera autant que ses deux papas réunis.

C’est ainsi que, « nachu » comme il le dit lui-même, il se met en quête de cette femme qui abrite en son ventre la petite merveille à venir. Pour cela, Joseph va devoir faire preuve de courage et de ténacité, les deux futurs papas ayant gardé entier le secret sur son identité. Si, par un heureux hasard, il la retrouvait tout de même, cette femme accepterait-t-elle de lui confier l’enfant à lui, un veuf de plus de soixante ans vivant en hermite ? Sans savoir où ses recherches le mèneront, mais persuadé que c’est là sa mission, Joseph investit toutes ses forces pour retrouver cette enfant qu’il aime déjà…  

Dans Le Berceau, écrit par Fanny Chesnel, il jaillit du personnage de Joseph une multitude d’émotions dont on est bombardé au fil des pages. La carapace de ce colosse bourru, rompu aux travaux physiques et ingrats, ayant mis sa vie entière de côté pour s’occuper de ses bêtes, commence à se fissurer au moment même où il songe à cette enfant à venir, à celle dont il sera le père de substitution. Un papy  tendre et aimant à plein temps. Un roman très touchant malgré une fin qui, malheureusement, laisse un peu perplexe. 

Colosse au cœur d'argile  dans S'ouvrir à l'art, c'est s'ouvrir à l'autre... le-berceau-192x300

 

 

 

À propos de liexie

@LIEXIE10

Voir tous les articles de liexie

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Alexandre25 |
Artibetain |
手錶art |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Slchemins
| Tussen
| Hgjghjeaa