Auteur des archives | liexie

À propos de liexie

@LIEXIE10

C’est quoi ce cirque ?!!!

16 octobre 2013

0 Commentaire

 

Circus

Circus

On ne fait que passer, mais tu t’en souviendras…

Voilà ce que nous promet la ‘bande à Calo’ dès sa première chanson…

Alors… Pari réussi ? On dirait que oui !

Cet album de Circus sonne comme un savant mélange de fête et de mélancolie, comme une fête d’anciens camarades de lycée un tantinet nostalgiques du bon vieux temps qui se racontent les grandes épreuves qu’ils ont traversées  (chagrin d’amour, perte d’un ami, souvenirs qui blessent…)

Le résultat est délicieux et s’écoute sans limite : les 5 artistes (Calogero, Stanislas, Karen Brunon, Elsa Fourlon et Philippe Uminski) chantent avec leur cœur, sans mots savants, simplement, sur des mélodies tantôt si entraînantes qu’elles nous mettent en transe (Je Tombe, Se Souvenir) tantôt si mélancoliques qu’elles nous touchent immédiatement (L’Amour Suicide, Les Nuits Romaines)

Circus est en tournée dans toute la France actuellement…

Ils ne font que passer mais vous vous en souviendrez !

Calpurnia… la douceur de lire

14 octobre 2013

0 Commentaire

Calpurnia, de Jacqueline Kelly

Calpurnia, de Jacqueline Kelly

Après une journée de travail particulièrement difficile et stressante, quoi de plus relaxant que de se glisser sous la couette et de voyager à travers une autre histoire, une autre vie, un autre décor … ? D’oublier, en quelque sorte, sa propre vie, son propre décor, sa propre histoire afin de se glisser dans la peau d’un ou d’une autre…

Calpurnia, c’est le prénom peu commun d’une jeune fille de 11 ans émerveillée par la faune et la flore généreuses qui entourent sa maison familiale. Son grand-père, un vieil homme bourru, ronchon mais particulièrement érudit et passionné par la nature lui aussi, va lui permettre d’aller de découverte en découverte et d’apprendre autant des insectes et des plantes que de la nature humaine.

Un roman comme l’enfance : insouciant, léger, touchant, naïf, qui ne nous transporte finalement pas dans la peau d’un ou d’une autre mais dans notre propre peau, de nombreuses années en arrière, quand, en riant, nous nous amusions à capturer les sauterelles dans nos mains ou à courir pour attraper les papillons…

De quoi redevenir enfant, au moins le temps d’un roman…

 

 

 

 

Fermez les yeux, et écoutez Cécile Corbel…

13 octobre 2013

0 Commentaire

 

Cécile Corbel en concert à Toulon

Cécile Corbel en concert à Toulon

Cécile Corbel… son nom à lui seul évoque déjà une grande douceur…

Mais son nom n’est rien à côté de cette voix si angélique, si cristalline, si pure, toute en rondeur, une voix enveloppante, bienfaisante…

Ecouter Cécile Corbel est une véritable thérapie. On ferme les yeux, on se laisse aller, on voyage en pays celte, au temps des fées, des gnomes et des magiciens…

Comment ne pas écouter en boucle La Fille Damnée, envoûtante, comment ne pas reconnaître en Cécile Corbel la véritable Anne de Bretagne, meurtrie par un destin tragique, dans l’Opéra rock d’Alan Simon ?

Enfin, à des milliers de kilomètres de là, Cécile nous berce encore, dans un autre registre, avec la bande originale du manga Arrietty : le petit monde des chapardeurs sorti en 2010 au Japon, où Cécile est reconnue pour son immense talent…

Cécile Corbel a cette humilité extraordinaire, qui est selon moi la marque des véritables artistes.

Elle sera en concert à Reims à l’Affiche le 8 décembre 2013 et j’ai déjà réservé mon billet…

Et vous ?

 

 

 

 

 

 

Concert d’Asaf Avidan le 10 octobre 2013 à Reims

13 octobre 2013

0 Commentaire

 

concert d'Asaf Avidan le 10 octobre à Reims

concert d'Asaf Avidan le 10 octobre à Reims

Fascinant… Intriguant… Inquiétant ?

Asaf Avidan ne peut pas laisser indifférent…

Il est d’abord une voix, venue d’ailleurs, une voix tantôt perçante, tantôt berçante, une voix tout sauf déjà entendue, une voix singulière. De combien d’artistes peut-on dire qu’ils sont singuliers ?

Puis il est une une aura. Une aura puissante, à la fois fascinante et gênante, presque dérangeante. A peine arrivé sur scène, c’est très palpable : on admire, on respire difficilement, on a les yeux écarquillés … puis, on se tait, un peu ‘sonné’, un peu ‘K.O’ par l’aura écrasante de l’artiste…

J’ai attendu… j’ai attendu près de 2 heures la vague d’émotions : la souffrance, la joie, l’enthousiasme, la tristesse… J’ai attendu, et la vague n’est jamais venue. J’ai eu le sentiment d’une performance vocale écrasante, qui ne laisse aucune place à la fausse note, à la voix qui déraille et qui donne des frissons…

Asaf Avidan était-il là pour la performance ? Suis-je juste insensible à cette aura, à cette présence vocale si particulière ?

Sa choriste m’a donné ce que j’étais venue chercher… Dans un solo clavier-voix, elle fut l’espace de quelques instants la sirène qui pleure les marins échoués… La foule s’est tue pour l’écouter annoncer le naufrage… INTENSE… et inoubliable.

Connaissez-vous Chilly Gonzales ?

13 octobre 2013

1 Commentaire

 

Chilly Gonzales en concert à Reims le 25 septembre 2013

Chilly Gonzales en concert à Reims le 25 septembre 2013

Non ?

Alors il est temps de le découvrir !

Chilly Gonzales se définit lui-même ironiquement comme ‘The Musical Genius‘… Prétentieux ? Non, en aucun cas : disons plutôt objectif !

Chilly, de son vrai nom Jason Beck, entre en transe dès que ses doigts entrent en contact avec les touches d’un piano : valse, rap, classique, pop, tout y passe ! Et avec une aisance totalement déconcertante, un peu rageante disons-le franchement ;  en une fraction de seconde, nous voilà embarqués pour d’autres univers, sans même avoir compris que le voyage du son vient de commencer !

Chilly arrête de jouer, en plein milieu d’un morceau, car son esprit est aussi rapide que ses doigts : il a besoin, tout à coup, de nous faire partager son point de vue quasi philosophique sur les problématiques liées à l’enseignement de la musique… Puis bifurque sans prévenir sur la politique en son lien avec la musique… mineur : de gauche… majeur : de droite… Étonnant, déroutant, passionnant… Il reprend, avec ses classiques (Gogol, Dot… ) avant de s’interrompre lui-même de nouveau…

Enfin il se sent seul sur scène, et demande à des spectateurs de venir lui tenir compagnie… d’appuyer sur telle et telle touche, de taper en rythme, et s’il n’y a plus d’instrument à disposition, alors le spectateur n’a plus qu’à danser… Un peu en transe lui aussi, le spectateur s’exécute immédiatement !

Chilly amuse, fascine, déroute, sème le doute, gesticule, envoûte…

Difficile de le contester en tout cas : il est bien ‘The Musical Genius’ !

 

1...1112131415

Alexandre25 |
Artibetain |
手錶art |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Slchemins
| Tussen
| Hgjghjeaa